2.Inconvénients

On observe que la fission présente de nombreux inconvénients dont les plus importants sont d’ordre environnementaux.

 bla.jpg

Schéma représentant les conséquences d’une libération de matériaux radioactifs d’une centrale nucléaire.

En observant ce document, on constate que la libération de matériaux radioactifs ou l'émission de particules radioactives entraine l'irradiation des sols et des cours d'eau, contaminant ainsi les plantes et les animaux pour atteindre finalement l’Homme.

On constate aussi, comme cela s'est produit lors des accidents de Fukushima et Tchernobyl, que l'émission de particules radioactives a contaminé toute la biosphère, qu'elle soit marine ou terrestre. De plus les conditions météorologiques, dans les deux cas le vent, ont conduit à la formation d'un nuage radioactif se répandant sur une grande partie de la surface du globe. La zone irradiée par l'accident de Tchernobyl est encore aujourd'hui soumise à de très fortes radiations, entrainant de nombreuses anomalies, tant sur les animaux que sur les humains.

Hormis les accidents possibles, aussi bien dus à une mauvaise gestion de la réaction en chaine, qu'à la défaillance des systèmes de refroidissement, le stockage des déchets est un des gros souci de la fission. En effet, les produits de cette réaction ainsi que toutes les installations en contact avec ces derniers restent radioactifs pour des durées très importantes, de l'ordre de plusieurs centaines de milliers d'années. C’est pourquoi la France prévoit de construire  des infrastructures dans un site géologique étanche, stable et protégé pour stocker ces déchets à haute radioactivité et à longue durée de vie. Mais ces infrastructures vont être chères et devraient coûter entre 13,5 et 16,5 milliards d’euros.

En restant dans le stockage des déchets, on peut inclure le démantèlement des centrales, sujet d'actualité puisque les plus vieilles centrales sont en fin de vie (la plus vieille centrale française est celle de Fessenheim et date de 1977). Le démantèlement pose en effet des problèmes économiques, le coût de démantèlement des centrales était prévu initialement à 15% du prix de construction des installations mais est aujourd’hui réévalué à la hausse. Au Royaume-Uni, le coût du démantèlement du parc nucléaire a été estimé à 103 milliards d’euros pour un parc représentant la moitié de celui de la France.

Parallèlement, la fission a présente de nombreux risques pour l’Homme. L'Homme, comme décrit sur le schéma précédent, risque l'irradiation soit directe, soit par le biais de son alimentation. En plus de ce risque, la main d'œuvre nécessaire au démantèlement ( en urgence, comme à Tchernobyl, ou non ) est aussi soumise, malgré tous les moyens de protection, aux radiations ionisantes qui peuvent modifier l'ADN. Un autre risque est l'utilisation de cet fission à des fins militaires, les bombes nucléaires sont en effet beaucoup plus dévastatrices que les autres bombes car elle utilisent la fission, mais au contraire des centrales, elle n'est pas contrôlée.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×